Inscrire un titre qui ressemble à un titre de rp ici |#| MOI&MOI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
I'M MADE IN USA
I'M MADE IN USA
avatar

     Mer 31 Aoû - 21:13
pouet

____________________

» Enough is Enough «

I'm covering my ears like a kid, when you words mean nothing I go la la la. I'm turning up the volume when you speak, cause if my heart can't stop it, I find a way to block it I go la la la la.
I'M MADE IN USA
I'M MADE IN USA
avatar

     Dim 25 Fév - 1:18
cc ♥️♥️
I'M MADE IN USA
I'M MADE IN USA
avatar

     Dim 25 Fév - 1:19
cc sava

____________________

» Enough is Enough «

I'm covering my ears like a kid, when you words mean nothing I go la la la. I'm turning up the volume when you speak, cause if my heart can't stop it, I find a way to block it I go la la la la.
I'M MADE IN USA
I'M MADE IN USA
avatar

     Dim 25 Fév - 16:45
Du roux dans ses cheveux ? C’était la plus grosse connerie qu’on avait pu lui raconter au cours des derniers jours. Il soupçonnait bien une plaisanterie de mauvais goût, mais son manque de volonté – ou était-ce un trait de paresse intellectuelle ? – l’empêcha de voir plus loin, lui faisant simplement plisser les yeux alors qu’il essayait de remettre un peu d’ordre dans tout ce que cette femme pouvait dire. Au moins, entre toutes ses bêtises et ses impolitesses, la blondasse lui donnait raison : la judithophobie était légitime. Si cette femme était affamée, il avait beaucoup de compassion à l’égard du pauvre malheureux sur qui elle jetterait son dévolu. Le terrain devait être en friche depuis des années, désormais, et au moins aussi aride que la région dont il venait. Mais ce n’était pas le moment de s’inquiéter pour la vie sexuelle de cet animal en chaleur. « M’en parle pas… » Pauvre Judith.

Originaux ? Oh, mais ses parents n’auraient pu être plus originaux qu’au moment où ils avaient soudainement eu la lubie de l’appeler Fitzgerald. Par chance, son deuxième prénom était plus facile à porter et il pouvait substituer à cette honte – n’en déplaise à ses parents, fervents admirateurs de ce très cher John – le petit diminutif d’Anthony. Son charisme en aurait pris un fameux coup, si cela n’avait pas été possible. Il dut réprimer un sourire en coin en songeant que, malheureusement, de jeunes enfants se prénommeraient Donald à l’avenir, pour des raisons aussi valables, mais bien plus tristes, compte tenu de la réputation de leur nouveau président au talent… discutable. « Mon prénom est très bien comme ça. » Et l’assistant de sourire avec amusement à la blonde qui pensait se montrer offensante. Par chance, son vrai prénom demeurait secret. Du moins, pour l’instant.

« Prenez pas cet air cruche. » soupira-t-il, agacé par l’attitude de cette femme qui agissait comme si tout lui était dû. Elle était peut-être la fille de monsieur Calaway, mais contrairement à son père il n’était pas payé pour lui obéir. Il se contenta donc de rouler ostensiblement des yeux. Qu’avait-il donc fait pour mériter ça ? Avait-il offensé quelqu’un ? Une divinité mystique japonais ? Oh, oui, c’était surement ça. L’autre jour il avait fait une grimace devant un sanctuaire shinto… Après autant de temps passé au pays du soleil levant, il aurait été grand temps qu’il perde ses habitudes de touriste. « Mais oui, mais oui. » Bon, il ne se rappelait pas tout, de manière générale, alors essayer de retrouver cette fille dans son passé, c’était comme chercher l’épave du Titanic sans avoir la moindre idée de ce qu’était l’océan. « Vous avez passé du temps en Amérique ? J’ai entendu dire que les nippons voyageaient beaucoup par là… » Oui bon, entrer dans son petit jeu n’était sûrement pas la meilleure solution qui soit.
Du roux dans ses cheveux ? C’était la plus grosse connerie qu’on avait pu lui raconter au cours des derniers jours. Il soupçonnait bien une plaisanterie de mauvais goût, mais son manque de volonté – ou était-ce un trait de paresse intellectuelle ? – l’empêcha de voir plus loin, lui faisant simplement plisser les yeux alors qu’il essayait de remettre un peu d’ordre dans tout ce que cette femme pouvait dire. Au moins, entre toutes ses bêtises et ses impolitesses, la blondasse lui donnait raison : la judithophobie était légitime. Si cette femme était affamée, il avait beaucoup de compassion à l’égard du pauvre malheureux sur qui elle jetterait son dévolu. Le terrain devait être en friche depuis des années, désormais, et au moins aussi aride que la région dont il venait. Mais ce n’était pas le moment de s’inquiéter pour la vie sexuelle de cet animal en chaleur. « M’en parle pas… » Pauvre Judith.

Originaux ? Oh, mais ses parents n’auraient pu être plus originaux qu’au moment où ils avaient soudainement eu la lubie de l’appeler Fitzgerald. Par chance, son deuxième prénom était plus facile à porter et il pouvait substituer à cette honte – n’en déplaise à ses parents, fervents admirateurs de ce très cher John – le petit diminutif d’Anthony. Son charisme en aurait pris un fameux coup, si cela n’avait pas été possible. Il dut réprimer un sourire en coin en songeant que, malheureusement, de jeunes enfants se prénommeraient Donald à l’avenir, pour des raisons aussi valables, mais bien plus tristes, compte tenu de la réputation de leur nouveau président au talent… discutable. « Mon prénom est très bien comme ça. » Et l’assistant de sourire avec amusement à la blonde qui pensait se montrer offensante. Par chance, son vrai prénom demeurait secret. Du moins, pour l’instant.

« Prenez pas cet air cruche. » soupira-t-il, agacé par l’attitude de cette femme qui agissait comme si tout lui était dû. Elle était peut-être la fille de monsieur Calaway, mais contrairement à son père il n’était pas payé pour lui obéir. Il se contenta donc de rouler ostensiblement des yeux. Qu’avait-il donc fait pour mériter ça ? Avait-il offensé quelqu’un ? Une divinité mystique japonais ? Oh, oui, c’était surement ça. L’autre jour il avait fait une grimace devant un sanctuaire shinto… Après autant de temps passé au pays du soleil levant, il aurait été grand temps qu’il perde ses habitudes de touriste. « Mais oui, mais oui. » Bon, il ne se rappelait pas tout, de manière générale, alors essayer de retrouver cette fille dans son passé, c’était comme chercher l’épave du Titanic sans avoir la moindre idée de ce qu’était l’océan. « Vous avez passé du temps en Amérique ? J’ai entendu dire que les nippons voyageaient beaucoup par là… » Oui bon, entrer dans son petit jeu n’était sûrement pas la meilleure solution qui soit.
Du roux dans ses cheveux ? C’était la plus grosse connerie qu’on avait pu lui raconter au cours des derniers jours. Il soupçonnait bien une plaisanterie de mauvais goût, mais son manque de volonté – ou était-ce un trait de paresse intellectuelle ? – l’empêcha de voir plus loin, lui faisant simplement plisser les yeux alors qu’il essayait de remettre un peu d’ordre dans tout ce que cette femme pouvait dire. Au moins, entre toutes ses bêtises et ses impolitesses, la blondasse lui donnait raison : la judithophobie était légitime. Si cette femme était affamée, il avait beaucoup de compassion à l’égard du pauvre malheureux sur qui elle jetterait son dévolu. Le terrain devait être en friche depuis des années, désormais, et au moins aussi aride que la région dont il venait. Mais ce n’était pas le moment de s’inquiéter pour la vie sexuelle de cet animal en chaleur. « M’en parle pas… » Pauvre Judith.

Originaux ? Oh, mais ses parents n’auraient pu être plus originaux qu’au moment où ils avaient soudainement eu la lubie de l’appeler Fitzgerald. Par chance, son deuxième prénom était plus facile à porter et il pouvait substituer à cette honte – n’en déplaise à ses parents, fervents admirateurs de ce très cher John – le petit diminutif d’Anthony. Son charisme en aurait pris un fameux coup, si cela n’avait pas été possible. Il dut réprimer un sourire en coin en songeant que, malheureusement, de jeunes enfants se prénommeraient Donald à l’avenir, pour des raisons aussi valables, mais bien plus tristes, compte tenu de la réputation de leur nouveau président au talent… discutable. « Mon prénom est très bien comme ça. » Et l’assistant de sourire avec amusement à la blonde qui pensait se montrer offensante. Par chance, son vrai prénom demeurait secret. Du moins, pour l’instant.

« Prenez pas cet air cruche. » soupira-t-il, agacé par l’attitude de cette femme qui agissait comme si tout lui était dû. Elle était peut-être la fille de monsieur Calaway, mais contrairement à son père il n’était pas payé pour lui obéir. Il se contenta donc de rouler ostensiblement des yeux. Qu’avait-il donc fait pour mériter ça ? Avait-il offensé quelqu’un ? Une divinité mystique japonais ? Oh, oui, c’était surement ça. L’autre jour il avait fait une grimace devant un sanctuaire shinto… Après autant de temps passé au pays du soleil levant, il aurait été grand temps qu’il perde ses habitudes de touriste. « Mais oui, mais oui. » Bon, il ne se rappelait pas tout, de manière générale, alors essayer de retrouver cette fille dans son passé, c’était comme chercher l’épave du Titanic sans avoir la moindre idée de ce qu’était l’océan. « Vous avez passé du temps en Amérique ? J’ai entendu dire que les nippons voyageaient beaucoup par là… » Oui bon, entrer dans son petit jeu n’était sûrement pas la meilleure solution qui soit.

____________________

» Enough is Enough «

I'm covering my ears like a kid, when you words mean nothing I go la la la. I'm turning up the volume when you speak, cause if my heart can't stop it, I find a way to block it I go la la la la.
I'M MADE IN USA
I'M MADE IN USA
avatar

     Dim 25 Fév - 21:43
sava et twa
I'M MADE IN USA
I'M MADE IN USA
avatar

     Dim 25 Fév - 22:43
sava ossi

____________________

» Enough is Enough «

I'm covering my ears like a kid, when you words mean nothing I go la la la. I'm turning up the volume when you speak, cause if my heart can't stop it, I find a way to block it I go la la la la.

    
 
Inscrire un titre qui ressemble à un titre de rp ici |#| MOI&MOI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Le Seigneur des Anneaux, autre titre ?
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)
» J'ai pas de titre plus imaginatif que ça.
» Titre de Noblesse et Rang de Werlhoisie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test :: Hello, it's me :: Akai Ito-